Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 20:02

Le « racisme libertaire » est une expression que nous aurions aimé n’avoir à jamais employer.

 

Pourtant, il n’y a pas moyen de faire autrement, en ce qui concerne l’objet de cet article : une émission diffusée sur Radio Libertaire, le 27 avril 2009.

 

Ce jour là, l’animateur de « La Philanthropie de l’Ouvrier Charpentier » invite deux membres du groupe Riposte Laïque à propos de la publication de leur dernier ouvrage «  Les dessous du voile : 1989-2009, vingt ans d’offensive islamiste ».

 

Nous ne nous étendrons pas ici, sur le groupe en lui-même,  dont le discours et l’objectif sont dépourvus d’ambiguïté. Riposte Laïque assume parfaitement la hiérarchie entre le danger représenté par les différentes religions monothéistes, et donc, la dénonciation prioritaire de l’islam, au nom d’une « offensive » de celui-ci contre la République.

 

Actuellement, Riposte Laïque s’est engagée dans un combat contre ce qui est appelé l’ « islamisation » du quartier Barbès, publiant notamment de nombreuses photos de personnes musulmanes parfaitement reconnaissables , et les désignant comme les membres d’une « police Paris-lamiste ».

 

On pourrait donc s’interroger sur le sens d’une invitation à un tel groupe, sur la radio de la Fédération Anarchiste. Mais, pourquoi pas, si il s’agit d’en faire une critique sans concession, au nom d’une autre laïcité, d’un anticléricalisme universel, qui est à la base du mouvement anarchiste.

 

Mais ce 27 avril 2009, il s’agit de toute autre chose : pendant l’émission, Philippe Raulin, l’animateur , par ailleurs secrétaire mandaté par les adhérents de la FA pour Radio Libertaire, reçoit les deux animateurs de Riposte Laïque comme des compagnons de route, avec lesquelles les divergences existent, mais sont secondaires.

 

Et ces divergences, comme nous le verrons ne concernent en rien le discours objectivement raciste qui va être tenu pendant une heure, sous couvert d’anticléricalisme.

 

Chacun peut écouter l’intégralité de l’émission, en recopiant le lien suivant dans son navigateur (1). Et constater que les propos reproduits ici ne sont pas sortis de leur contexte.

 

L’argument le plus « modéré » qui sera évoqué dans cette émission est celui de la particulière nocivité de l’islam, au regard des autres religions.

 

Ainsi, Anne Selensky affirme-t-elle très vite : «  Les trois religions monothéistes sont sexistes, mais il y en a des moins pires ».

 

Cette affirmation, à aucun moment, évidemment ne sera étayée par des arguments objectifs. La seule « preuve » de cette nocivité particulière résiderait dans l’ « offensive islamique » sur la laïcité, dont la tentative d’imposer le voile dans l’espace public constituerait le cœur stratégique.

 

D’entrée donc, est affirmée une critique différenciée des religions, une échelle de valeurs, une prise de parti.

Pour Riposte Laïque et l’animateur, l’ « islamophobie », n’est qu’une critique spécifique de l’islam et une hiérarchisation fondée sur un état actuel des stratégies des différentes religions. Cela n’aurait rien à voir de près ou de loin, avec du racisme, puisque toutes les autres religions pourraient, en fonction de leur évolution être critiquées sur la même base.

 

Mais, les propos tenus pendant toute l’émission démentent cette affirmation, et permettent de tracer clairement la frontière entre la critique spécifique de l’islam et l’islamophobie , forcément raciste.

 

Car tout au long de cette émission, avec une hargne sans failles des deux membres de Riposte Laïque et la complaisance de l’animateur, ce n’est pas seulement  l’islam qui va  être attaqué mais les individus musulmans, et parmi eux les jeunes femmes et les adolescentes.

 

Anne Selensky n’hésite pas ainsi, à développer longuement les réactions de rejet PHYSIQUE que lui inspirent les femmes voilées : «  C’est vraiment quelque chose de physique le voile, on ne peut pas le comparer avec les autres religions », «  J’ai mal au ventre, le cœur qui bat ».

A de nombreuses reprises, elles sont qualifiées, également par l’animateur de « Fantomas », de « Belphegor », de « fantômes ».

 

Certains partisans de l’interdiction du voile font au moins mine de prétendre le faire pour les femmes voilées, pour eux toutes des victimes. Sur Radio Libertaire, on ne prend pas de ces précautions oratoires que même l’UMP utilise.

 

En effet, pendant toute l’émission, chacun va revenir sans arrêt sur la complicité de ces femmes dans l’offensive en cours, et notamment en ce qui concerne les mineures. A plusieurs reprises, elles sont présentées comme des « petites soldates ».

 

« Creil 1989, tu as trois jeunes filles de treize ans qui veulent imposer le voile à l’école. »

 

«  Des personnes de 12/13 ans qui connaissent parfaitement les lois ».

 

«  Tu vas avoir immédiatement la petite soldate de service qui vient avec son voile ».

 

Du simple port du voile, il est déduit bien plus qu’une conviction religieuse. Riposte Laïque martèle sans cesse sa thèse de l’ « offensive structurée et programmée » , et notamment à propos des femmes qui refusent d’être examinées par un homme à l’hôpital, de celles qui portent plainte pour discrimination lorsqu’on leur interdit, en raison du port du voile l’accès à un lieu public ou même privé.

 

Les mots ont un sens : évoquer des prises de position individuelles, comme reflétant une offensive «  structurée et organisée », ce n’est pas autre chose que faire de chaque musulman l’agent conscient d’un « complot islamiste ». Raisonnement qui a une parenté évidente avec celui du « complot juif » et comme nous le verrons cette parenté ne s’arrête pas là.

 

On est bien en tout cas dans un discours raciste qui s’attache à la personne et non à la religion.

 

D’ailleurs, à plusieurs reprises, les deux animateurs tombent le voile, et emploient le terme « arabe », à la place de celui de musulmans, sans qu’une quelconque correction, même de forme soit apportée par l’animateur.

« La façon de faire des garçons arabes, leur machisme ouvert, conforte le sexisme latent des autres, »

«  Les garçons arabes ne supportent pas les jupes » .

 

Ces propos sont présentés comme inattaquable car émanant notamment de Fadela Amara, elle-même d’origine maghrébine,  là encore une rhétorique usée à l’extrême droite raciste et antisémite.

 

Mais au fil de l’émission, on va aller encore bien plus loin dans le fascisme ouvert : il ne s’agit pas seulement de décréter des « inférieurs », religieux et culturels, mais de faire l’apologie des « supérieurs ».

 

Et l’alibi de la critique religieuse tombe au cours de l’émission : il ne s’agit pas seulement de présenter le christianisme comme moins dangereux que l’islam, mais bien d’exalter une civilisation : l’Occident.

 

«  Il y a CHEZ NOUS une espèce de crispation honteuse, Il faudrait abandonner la conscience malheureuse de l’ex-colonisé (sic). « 

«Y’a des cultures plus avancées que d’autres , ça dépend des domaines. Incontestablement la culture occidentale est plus avancée sur la question des libertés individuelles, et du droit des femmes

 »

 

Puis, le cheminement se poursuit :

 

« Tant qu’on est culpabilisé d’être occidental , on va droit dans le mur et on est grignotés, et les  AUTRES se permettent de faire du chantage ».

 

Et enfin

 

« Y’a une espèce de chantage des enfants de colonisés sur les ex colonisateurs ».  « NOTRE culture occidentale est tout à fait admirable , oui il y a une hiérarchie dans les cultures »

 

 

 

 

 

On est bien dans le racisme systémique : un NOUS et un EUX, avec une hiérarchie fondée sur la culture dans son ensemble et pas sur l’un de ses aspects.

 

Et bien au-delà des « Musulmans » , des « Arabes », le EUX ce sont en France les «  ex colonisés », les «  petits enfants des colonisés ». Vaste catégorie, qui divise donc les individus, non pas en vertu d’un choix culturel de leur part, mais sur la base de la filiation familiale. Le camp des coupables englobe bien tous ceux qui sont nés quelque part et leurs parents.

 

L’ensemble de cette émission est donc une accumulation d’amalgames grossiers, de discours racistes dont la banalité ne mériterait aucune analyse spécifique s’ils avaient été tenus sur Radio Courtoisie, mais dont l’absence d’ambiguïté totale rend plus répugnante encore leur diffusion sur la radio de la Fédération Anarchiste.

 

Et malheureusement, les interventions de l’animateur, bien loin d’aller en contre cette hallucinante profession de foi frontiste, y ajouteront un élément qui y manquait pour en faire un modèle du genre : l’antisémitisme.

 

Notre secrétaire national de la FA, en effet a bien une divergence avec Riposte Laïque : certes il reconnaît que le « djihad est dans la rue », il déplore que le voile ne soit pas d’ores et déjà interdit à l’université, il ne bronche à aucun moment même quand on passe de « musulmans » à « arabes ».

 

Mais voilà, Riposte Laïque, au cours de l'émission, ne tape pas sur les Juifs.

Or notre animateur partage la répugnance qu’inspire à Anne Lesensky «  les petites soldates de treize ans ». et sa réaction physique devant la femme voilée.

Mais Philippe Raulin ajoute «   Moi quand je vois un gamin de cinq ans avec une kippa, j’ai la même claque. Il me pose le même souci qu’une bonne sœur »

 

Dans la bouche d’un anarchiste prétendu, de celui qui se revendique d’un courant pour qui les membres du clergé, quels qu’ils soient sont des ennemis politiques, les mettre sur le même plan que des enfants de cinq ans porteurs d’un signe religieux, c’est sans ambiguïté aucune.

 

Et par la suite, Philippe Raulin va montrer à Riposte Laïque qu’il n’est pas en reste sur les clichés racistes propres à chaque culture minoritaire.

 

A plusieurs reprises, il évoquera le judaïsme, comme une religion qui pratique elle aussi une offensive, mais « en se cachant ». Il opposera ainsi le « djihad mené dans la rue »  et le « terrorisme interne » de la religion juive.

 

On notera que les deux membres de Riposte Laïque, qui prétendent fréquemment dénoncer l’islam au nom de la lutte contre l’antisémitisme, viscéral selon eux dans la population « musulmane » notamment des quartiers populaires, ne relèveront pas le cliché pourtant traditionnel du Juif « qui se cache » pour mieux régner.

 

Le sabre arabe et le goupillon juif (2), en quelque sorte, à chacun selon les « capacités » de sa race, le djihad ouvert pour les Arabes, primitifs au sang chaud, et la dissimulation sournoise pour les Juifs.

 

Mais le secrétaire national de la FA croit déceler bien plus inquiétant dans la situation actuelle : il semblerait que les minorités déjà nuisibles en elles même, s’inspirent désormais mutuellement pour leurs complots réciproques.

 

En fin d’émission, Philippe Raulin explique donc qu’aujourd’hui la Shoah est instrumentalisée pour neutraliser toutes les critiques contre le judaïsme et Israël, en les réduisant à de l’antisémitisme.

Evidemment, Raulin, ne précise pas quelles seraient ces critiques, ni dans quel contexte elles seraient qualifiées d’antisémitisme.

 

Malheureusement, dans le  contexte de cette émission, ces critiques en courent effectivement le risque : par exemple quand la Shoah est qualifiée, sans plus, de « massacre ignoble », une banalisation pas anodine après l’énoncé des clichés précédents. D’ailleurs, un des deux intervenants était déjà allé extrêmement loin, dans la banalisation du nazisme, en comparant le voile à l’étoile Jaune.

 

Donc, la thèse de Raulin, est celle-ci : « L’islam essaie de se positionner, par rapport à la Shoah, qui a été un massacre ignoble, on ne peut pas critiquer. On a une tentative d’arriver à peu près à la même démarche de la part de l’islam »

 

Et là ou les Juifs neutraliseraient la critique religieuse et politique en culpabilisant avec le génocide, les Musulmans eux, feraient la même chose, avec…la colonisation.

 

Heureusement pour la France, sur Radio Libertaire, on ne se laisse pas culpabiliser, comme le démontre cette courageuse émission, ses invités et son animateur.

 

Les défenseurs officiels de la France aux Français ne s’y sont pas trompés : C’est avec plaisir que le site FrançoisdeSouche, l’un des leaders de l’Internet d’extrême droite, diffuse donc une partie de l’émission le 28 septembre 2009  (www.fdesouche.com/articles/69585)

Plaisir partagé dans les commentaires ou l’éloge de Riposte Laïque voisine avec le contentement de voir des propos de ce type sur une Radio Anarchiste. Comme le résume bien un certain « Personne », « Radio libertaire sur Fdesouche, c’est dire si la situation est sentie comme dramatique par tous au delà des orientations politiques traditionnelles. ».

 

Depuis cette diffusion, Riposte Laïque a réagi, en disant très clairement qu’elle ne voit aucun problème politique à voir repris ses propos par fdesouche. (http://www.ripostelaique.com/Malika-Sorel-fdesouche-com.html)

Rien d’étonnant.

 

Quant à Radio Libertaire et à la Fédération Anarchiste, nous avons cherché en vain, une réaction individuelle ou collective à cette émission, et aux propos qui y ont été tenus, par les invités comme par l’animateur.

 

Pourtant le problème va bien au-delà de la simple question de la tribune donnée à des thèses racistes et antisémites : même l’argument éculé de la liberté d’expression et du débat démocratique contradictoire ne tient pas une minute, dans la mesure ou à aucun moment, les propos racistes de Riposte Laïques ne seront contredits sur le fonds principal. L’animateur renchérira dans le sens de ses invités, et y ajoutera ses propres délires.

 

Pourtant, le contenu de cette émission engage bien au-delà de son animateur, dans la mesure où celui-ci, exerce de longue date un mandat national qui lui a été conféré par l’ensemble des membres de la FA.

 

Une organisation ou ces mandats sont en très petit nombre, et donc absolument pas anodins. Une organisation dont les membres ne peuvent se réfugier derrière «  la trahison du mandaté », dans la mesure, ou il s’agit de mandats directs et révocables à tout moment, si besoin est, et selon un mécanisme qui peut être demandé par tout adhérent.

 

A ceux qui prétendent que la perméabilité actuelle d’une partie de l’extrême gauche aux thèses d’extrême droite est une pure invention paranoïaque et diffamatoire, cette émission oppose un nouveau démenti, d’autant plus cinglant, qu’encore une fois, elle n’a donné lieu à aucune réaction à l’extrême gauche six mois après sa diffusion.

 

Elle démontre aussi l’absurdité des discours visant à démontrer que le racisme et l’antisémitisme sont deux phénomènes distincts, qui n’évolueraient pas forcément de concert.

De fait, c’est bien de manière concomitante que les discours antisémites sous couvert de lutte « antisioniste » et les discours racistes sous couvert de lutte « anti-islamistes » progressent depuis quelques années à l’extrême gauche, comme dans le reste de la société.

 

Et l’entente cordiale entre l’animateur et les invités de cette émission, dont les priorités de stigmatisation sont pourtant différentes, en est le meilleur exemple.

 

Qu’un tel cas d’école du discours fasciste ait eu une radio qui se revendique comme anarchiste pour l’accueillir, devrait avoir des conséquences immédiates sur les rapports à entretenir avec l’organisation politique responsable de cette radio.

 

(1) 

http://www.ripostelaique.com/Anne-Zelensky-et-Pierre-Cassen.html

nous ne publions pas de liens clickables vers les sites d’extrême droite. Merci de respecter cette mise en page si vous reprenez nos textes.

(2) expression visant à qualifier l’encerclement des esprits évolués en France, dont la paternité revient également à des militants de la FA, qui traduisaient de cette manière imagée, leur conception de la situation actuelle mais aussi de l’Histoire de France. Le tout dans un texte à propos des manifs pour la Palestine, ou les dérives antisémites indéniables étaient cependant indistinctement attribués à l’ensemble des musulmans présents décrits, dans un style banalement lepéniste comme « Un flot continu de femmes voilées et barbus sortant toujours des bouches du métro ». Texte publié par le Monde Libertaire numéro 1539 et visible également sur le site de fdesouche, décidément en passe de devenir un fidèle et efficace relais de la FA

http://www.fdesouche.com/articles/21475 )

 

 

)

Partager cet article

Repost 0
Published by luftmench
commenter cet article

commentaires

Maya 06/12/2015 14:18

J'aurai aimé que des potes puissent écouter l'émission référencée mais je ne la trouve pas.
Sais-tu où nous pouvons la réécouter.
Merc