Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 00:17

Grippe A : le vaccin contre la rumeur n’est pas encore prêt.

 

Au départ, il y a une pandémie réelle parmi d’autres.

 

Comme tout en ce bas monde, cette épidémie, son origine et son développement sont en partie liés au capitalisme.

 

Les conditions de production de l’alimentaire, et la course au profit au mépris des précautions sanitaires les plus élémentaires, multiplient les risques de développement et de mutation des virus.

 

Le non- accès aux soins de la majeure partie des habitants de cette planète rend chacun d’eux potentiellement dévastateur.

 

De la même manière que les capitalistes profitent d’un cyclone pour faire des profits dans l’immobilier, les capitalistes profitent évidemment des problèmes de santé pour vendre vaccins et médicaments.

 

Et parce que la santé n’est évidemment pas leur objectif principal, les conditions de fabrication de ces médicaments ou de ces vaccins ne sont jamais optimales : des effets secondaires qui auraient pu être évités ne le sont pas, et le processus de test et de vérification est évidemment raccourci au maximum, pour coûter le moins cher possible.

 

Ce fonctionnement n’a aucune raison d’être différent pour la grippe A. Pourtant, personne ou presque ne le remet en cause.

 

Par contre, certaines théories, qui se présentent comme une « révélation » ont un grand succès en ce moment : elles prétendent que le virus et/ou le vaccin auraient été fabriqués sciemment par les laboratoires et/ou le gouvernement américain pour tuer en masse.

 

Ce ne serait donc pas le capitalisme qui serait en cause, mais des groupes de personnes à l’intérieur du « système » qui agiraient en secret.

 

Qui propage ces théories ?

 

Nous nous sommes intéressés au cas de Sylvie Simon, et plus particulièrement à l'un de ses textes, qui a l'"avantage" de reprendre en quelques pages l'ensemble des thèses accusant  au choix, le virus ou le vaccin , d'être sciemment propagés par des forces obscures ( le texte intégral est disponible ici http://www.altermonde-sans-frontières.com/spip.php?article11326 )

 

Les textes de cette femme ont circulé un peu partout sur Internet, comme une référence sur les dangers de la vaccination : sur des forums très lus, comme ceux de doctissimo (http://forum.doctissimo.fr/sante/entraide-associations-ville/sujet-relatif-3167.htm ), mais aussi sur  ceux deRue 89 (www.rue89.com/.../tous-vaccines-contre-la-grippe-a-est-ce-bien-raisonnable?...),   ou des forums de discussion entre ados , ou encore celui de l’émission de France 2 , Télématin (http://forums.france2.fr/france2/telematin/vaccin-menti-sujet_19618_1.htm).

 

Par ailleurs, les ouvrages de cette personne sont disponibles sur le catalogue de la FNAC et sur celui d’Amazon.

 

Mais ce n’est pas tout : Sylvie Simon et son texte de référence contre le vaccin sur la grippe A, un texte qui affirme qu’ « Il ne faut pas craindre la grippe » est repris sur des sites qui se présentent comme altermondialistes (http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article11326).

 

Le texte circule aussi sur de nombreuses listes du mouvement social, et sur certaines avec cette présentation signée « un militant de SUD » ( textes ayant circulé notamment sur une des listes d'AC! ( Agir ensemble contre le chômage ))

 

« Un article de Sylvie SIMON qui est écrivain et journaliste. Elle a
écrit de nombreux ouvrages sur les phénomènes dits " paranormaux " et
l'ésotérisme. Depuis quelques années, elle combat les idées reçues en
explorant divers domaines de la science, et consacre la plus grande
partie de son activité à militer contre la désinformation en matière de
santé et d'écologie, sujets de brûlante actualité. Elle a déjà publié
plusieurs essais sur des scandales (sang contaminé, vaches folles,
amiante, hormones de croissance, vaccins,
etc.).,http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=sylvie+simon&x=0&y=0,,C'est,
à ce jour, l'article le plus complet et clair que l'on peut trouver sur
le sujet. Il est sans doute perfectible mais je n'ai pas les
connaissances suffisantes pour en juger. Il est toujours possible de
poursuivre l'analyse des faits cités en prenant un peu de temps.Bien
d'accord avec ceux qui alertent sur l'aspect "méfiance-secte" mais il
n'y a apparemment pas dans l'article une dérive sectaire ou totalitaire.
a+ un militant de SUD 
».

 

 

A la lecture des commentaires ou de cette présentation , Sylvie Simon apparaît donc comme une critique du discours officiel sur le vaccin, une débusqueuse de scandales, reconnue comme une référence par une partie de l’extrême gauche, qui émet cependant quelques réserves sur ses autres domaines d’intérêt, les « phénomènes dits paranormaux ».

 

"Après tout, on peut très bien avoir raison dans un domaine et tort dans un autre, non "

 

"Ce n’est pas parce que Sylvie Simon  s’intéresse à la « réincarnation » qu’elle n’a pas pour autant des connaissances valables sur les dangers des vaccins ?"

 

Seulement, quand une partie du discours tenu par Sylvie Simon consiste à pointer le fait réel , que les laboratoires pharmaceutiques ont tout intérêt à exagérer les dangers du virus parce qu’ils vendent des vaccins, ne doit-on pas appliquer ce même raisonnement à Sylvie Simon, qui promeut diverses « méthodes » alternatives à la médecine et à la science ?

 

Sylvie Simon vend des ouvrages qui détaillent les mérites de ce qu’elle appelle les médecines alternatives, mais aussi ceux de la voyance ou du tirage des cartes, dans la résolution de nos problèmes quotidiens et pour notre bien être. Dans un entretien donné à la Revue de l'Au Delà , elle résume aussi ses diverses rencontres avec des fantômes et autres spectres ( link )

Sylvie Simon est donc en concurrence avec la démarche scientifique, pour vendre ses bouquins, elle a besoin que les gens s’en détournent et se détournent aussi de la médecine traditionnelle. 


Sylvie Simon, donc n’est nullement une « journaliste » qui enquêterait, en toute « objectivité «  sur les dangers de la science.

 

Sylvie Simon, comme les laboratoires pharmaceutiques est juge et partie dans ce domaine, une concurrente pas si anecdotique, car le secteur des médecines parallèles et du paranormal est en pleine extension.

Sylvie Simon a donc un intérêt objectif et matériel à ce que les théories contre la vaccination se propagent. Premier élément à garder à l’esprit, ce qui n’a manifestement pas été le cas des militants d’extrême gauche qui diffusent ses textes.

 

Mais, nous dira-t-on , tout cela c’est bien gentil, mais le texte lui-même ? Ce qu’il dit est-il vrai ou non ?

 

Dans le domaine scientifique, un texte qui affirme une thèse doit suivre quelques règles qui peuvent permettre à tout un chacun de vérifier les éléments de fait apportés.

 

Or ce texte ne le permet pas, pour plusieurs raisons.

 

Aucune des références citées n’est accompagnée, au minimum d’une note, qui permettrait de retrouver facilement l’intégralité des textes. Retrouver toutes ces sources, les confronter, vérifier notamment que les citations de quelques lignes ne sont pas sorties de leur contexte, constitue un travail de titan.

De même les chiffres cités sont absolument invérifiables, notamment ceux qui affirment que la grippe se traiterait mieux avec l’homéopathie qu’avec les traitements médicaux.

 

De plus, ce texte développe deux sortes d’affirmations

 

-les unes sont vraies : elles concernent les effets secondaires de certaines campagnes de vaccinations ou de certains médicaments, les dangers avérés de composants du vaccin : certains « adjuvants ».

 

Mais celles-ci ne sont jamais accompagnées d’autres éléments de fait qui viendraient contredire la thèse de l’auteur. Ainsi, une longue partie du texte est consacrée aux « adjuvants », et aux dangers qu'ils comporteraient. L'article évoque certains cas réels, oubliant par exemple, qu'ils ont une occurence de un sur un million, en moyenne.

 

Le texte dénonce aussi les effets du squalène, mis en cause par une partie des recherches sur le syndrome de la guerre du Golfe chez de nombreux vétérans dont certains scientifiques pensent qu'il pourrait être du au vaccin contre l'anthrax, sans qu'il y ait pour l'instant aucune certitude à ce sujet

 

Mais le texte oublie de mentionner  un autre élément: parmi les vaccins utilisés depuis de longues années contre la grippe saisonnière, certains contenaient  des doses de squalène équivalent à celui des vaccins contre la grippe A (*). Le nombre "élevé " de victimes annoncé par notre prophétesse devarit donc être déjà énorme.

 

Dans tous les cas, les informations données sur la nocivité potentielle du squalène devraient donc être couplées avec celles qui les contredisent lorsque la prétention est d'informer sur des bases scientifiques.

 

Le texte oublie par ailleurs de préciser que les laboratoires pharmaceutiques produisent d'ores et déjà des vaccins sans ces adjuvants, pour répondre à la demande.

 

 

De même si le texte fait état des morts et des maladies provoquées par les premiers vaccins contre le typhus, la variole ou la tuberculose, il oublie un petit « détail » : ces vaccins, dans les pays ou ils ont été dispensés à l’ensemble de la population ont permis d’éradiquer des épidémies qui tuaient des millions de gens et en handicapaient d’autres à vie

 

  -Les rares éléments de fait sont censés être la preuve des thèses plus globales de l’auteur, et notamment celle de la fabrication des virus grippaux et/ou de vaccins tueurs ( 1) et de leur diffusion volontaire par les laboratoires pharmaceutiques ou militaires.

 

Or aucun élément probant n’est apporté à cette thèse, hormis celui qu’il existe effectivement tout un secteur de la recherche militaire consacré aux armes bactériologiques. Ce que tout le monde sait, mais dont on ne peut déduire sans éléments vérifiables que les virus soient propagés volontairement à l’échelle de la planète.

 

 

Ce texte n’est donc pas un outil fiable et utile, pas plus qu’un communiqué de presse d’un labo pharmaceutique : c’est un texte de propagande, au service d’une thèse préétablie, qui omet volontairement les éléments à décharge de cette thèse, et ne permet aucune discussion rationnelle.

 

D’ailleurs, l’essentiel de la thèse est la suivante : il y a un complot. Et comme c’est tout ce que l’on veut prouver, le reste est accessoire, et Sylvie Simon dit tout et son contraire.

 

Ainsi plusieurs paragraphes sont-ils consacrées à la fabrication par les laboratoires militaires de virus « incontrôlables », susceptibles de muter en permanence, et de comporter des souches ultra résistantes. A l’appui de cette thèse, elle évoque notamment le fait que le virus H1N1 présente une composante anormale qui lui permet d’être virulent même à des températures élevées, ce qui explique sa diffusion même en période estivale

 

Mais plusieurs autres paragraphes développent, eux la thèse selon laquelle les virus actuels de la grippe  A seraient particulièrement bénins, parce que ces paragraphes sont ceux destinés à "démontrer"  que le vaccin est inutile !

 

Virus tueur ou petit rhume bénin, il faudrait savoir ….

 

De la même manière Sylvie Simon nous explique assez longuement la « manipulation » qui consisterait à ne plus faire de tests suffisamment fiables pour comptabiliser le nombre de cas réels et de décès attribuables à la grippe H1N1. Elle reproche donc aux scientifiques officiels de se fonder sur des estimations aléatoires pour préconiser une vaccination de masse.

 

Mais cela ne dérange pas Sylvie Simon de se fonder sur ces mêmes chiffres de décès « officiels » pour en déduire que cette grippe est moins virulente et moins dangereuse que la grippe saisonnière, et se fonder sur ces chiffres pour décréter que la vaccination est inutile.

 

En résumé , le seul objectif de ce texte est de marteler la thèse selon laquelle il y aurait un « complot » volontaire destiné à éradiquer une grande partie de l’humanité pour le plus grand profit de quelques uns.

 

Texte très avantageux pour son auteur.En effet, lorsqu’on dit tout et son contraire, il n’est pas difficile d’avoir raison a posterori.

 

si le virus lui-même se révèle meurtrier Sylvie Simon pourra dire que les « comploteurs » ont atteint leurs objectifs

S’il se révèle bénin, Sylvie Simon pourra dire que les « comploteurs » ont atteint leurs objectifs de propagande médiatique.

 

La démarche scientifique a cette faiblesse par rapport aux discours irrationnels : le discours scientifique ne prétend pas détenir la « vérité », il est en perpétuelle évolution, il s’interroge, il expérimente, il se confronte. Parce qu’il entend agir concrètement sur le monde, il se plante, et ces erreurs sont souvent meurtrières

 

Le discours irrationnel est un discours fermé, il expose une thèse et ne retient que les éléments qui donnent raison à cette thèse : les morts du vaccin de la variole mais pas les morts de la variole par exemple.

 

La démarche scientifique honnête est celle qui donne accès au savoir nécessaire pour vérifier ce qui est affirmé : elle ne prétend pas que le « simple citoyen » puisse d’emblée se positionner sur un sujet qui nécessite des connaissances poussées en biologie ou en médecine.

 

La démarche des gourous à la Sylvie Simon est bien plus séduisante : Sylvie Simon ne nous dit pas «  apprenez la biologie pour pouvoir vérifier ce que disent les scientifiques qui dépendent du capitalisme », mais «  votre méfiance légitime doit vous conduire à croire ce que disent ceux qui la partagent « .

 

Elle est rassurante, car elle offre une vérité toute faite, quand la seule vérité qui nous soit accessible, si nous n’avons aucun savoir scientifique, c’est celle de notre ignorance et de notre incapacité à trancher sur ce vaccin.

 

Incapacité qui devrait nous conduire à nous mobiliser immédiatement par rapport à ce que nous savons : l’état actuel du système de soins et l’inégalité face à l’accès à la santé sont de toute façon mortels à grande échelle.

 

Nous ne pouvons pas savoir si la grippe A est plus dangereuse que la grippe B, mais nous savons tout que des heures d’attente aux urgence avec la fièvre peuvent nous tuer.

 

Nous savons aussi que le capitalisme se révèle dans son ensemble incapable de maitriser les désastres écologiques, et sanitaires, qu’ils soient d’origine naturelle ou pas. C’est son fonctionnement normal.

 

Alors à qui profitent les théories des gens comme Sylvie Simon, qui prétendent finalement que le problème vient de quelques fractions particulières au sein des élites, et qu’il pourrait être résolu par une modification individuelle de nos comportements, par exemple en allant acheter des gélules homéopathiques au lieu d’acheter des médicaments classiques ?

 

Et bien tout simplement à l’extrême droite qui ne souhaite nullement remettre en cause le système capitaliste, mais profiter de notre crédulité et de nos angoisses pour se développer.

 

Sylvie Simon, en effet n’est pas seulement une vendeuse de prédictions et de poudre de perlimpinpin.

 

La conférence la plus récente de cette dame circule actuellement sur le net. Elle était organisée à Marseille, en collaboration avec  LLP (2).

 

Qu’est ce qu’LLP ? LLP c’est Le Libre Penseur, pseudonyme d’un militant de la direction du Mouvement des Damnés de l’Impérialisme, le groupe raciste et antisémite dirigé par Kemi Seba.

 

Le Libre Penseur a été nommé responsable de la branche Occultisme et Esotérisme du MDI , créée en 2008 (.3) La prochaine conférence du Libre Penseur aura pour thème «  le Nouveau Désordre Mondial » et parmi les intervenants principaux, il y a Ginette Skandrani, une habituée des cercles négationnistes , ou l’on trouve tous les néo nazis qui nient la réalité de l’extermination des Juifs par le régime hitlérien.

 

La vidéo de Sylvie Simon tourne sur tous les sites d’extrême droite et notamment sur celui d’Egalité et Réconciliation, dirigé par Alain Soral (4) , ex membre du Front National, et qui a mené la liste « antisioniste » aux Européennes aux côtés de membres du Front National Jeunesse et de Dieudonné.

 

Sylvie Simon n'est que l'un des nombreux exemples des collusions entre l'extrême droite et le business très juteux du paranormal. Rien d'étonnant, car les deux prolifèrent sur le même terreau: l'utilisation des peurs légitimes devant le désastre capitaliste.

 

Alors comment s'y retrouver lorsqu'on cherche des informations fiables sur la grippe A et le vaccin ?

 

D'abord, en étant réaliste: on ne trouve pas LA réponse en un seul click. Ceux qui proposent des conclusions rapides dès les premières lignes de leur texte n'écrivent pas pour informer mais à des fins de propagande, qu'il s'agisse des médias dominants ou des prophètes de l'internet.

 

Ensuite, en allant chercher des informations sur l'auteur d'un texte, en recherchant sa source originale, ce qui n'est pas difficile avec les moteurs de recherche. Et en privilégiant les informations de ceux qui n'ont rien à vendre, qu'ils s'agisse des producteurs de vaccin ou de diverses médecines douces.

 

Enfin, en se débarrassant de l'idée que le savoir, c'est simple comme un click. A question complexe, réponse complexe. La civilisation de l'"opinion" et des "sondages" nous habitue à l'idée qu'il faudrait avoir un avis immédiat et tranché sur tous les sujets médiatiques du moment. Pour ou contre ceci, pour ou contre cela, et trois jours après encore autre chose.

 

D'ou le succès des théories du complot avec leurs conclusions toutes faites qui nous donnent l'impression de pouvoir immédiatement avoir une vérité "subversive" face aux pseudo évidences de la propagande officielle.

 

A nous de savoir dire " je ne sais pas", ce qui est le premier pas vers l'accès au savoir.

 

(*)

 

Vaccin FLUAD de Novartis contre la grippe saisonniaire:

MS59C : squalène (9,75 mg), polysorbate 80 (1,175 mg), trioléate de sorbitane (1,175 mg), citrate de sodium (0,66 mg), acide citrique (0,04 mg).

http://www.novartisvaccines.ch/pag [...] =6&Item=50

 

Vaccin contre la grippe A de GSK :

AS03 : squalène (10,69 mg), DL-α-tocophérol (Vitamine E) (11,86 mg), polysorbate 80 (4,86 milligrammes)

http://www.who.int/vaccine_researc [...] lsions.pdf

 

(1) extraits du texte:" Est-ce qu'ils se préparent à une pandémie de grippe ou est-ce qu'ils préparent une pandémie de grippe"

 

"Le Dr Laibow craignait alors que la propagation volontaire d’agents pathogènes de grippe aviaire parmi la population puisse entraîner des mesures comme la loi martiale et la vaccination forcée ayant pour résultat des morts par millions et pense que ce risque pourrait être imminent. Le problème reste posé pour la grippe porcine."

"Selon elle, d’après les renseignements basés sur les déclarations de l’Institut National de la Santé et le fabricant du vaccin, la pandémie de grippe aviaire a déjà été créée par le génie génétique aux États-Unis, en fusionnant le génome mortel de la pandémie de 1918, mal nommée « grippe espagnole », avec l’ADN du virus inoffensif H5N1 dans une culture de croissance à base de cellules du rein de l’homme"

 


 

(2)http://www.dailymotion.com/relevance/search/sylvie-simon-et-llp-conference-sur_webcam

 

(3)http://www.mdi2008.com/le-libre-penseur-desormais-sur-le-site--du-mdi/

 

(4)http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=4350=4350&itemid=117

 

Partager cet article

Repost 0
Published by luftmench
commenter cet article

commentaires